AstraZeneca, Roche et Takeda accompagnent le chatbot médical « MemoQuest » de Calmedica
22 septembre 2020

Découvrez comment ces entreprise nous ont aidé à développer notre chatbot médical

Pourquoi avoir fait un chatbot médical ?

De nombreuses entreprises proposent des applications permettant aux établissements de santé d’interagir avec leurs patients. Ces établissements ont un fort besoin d’en savoir plus sur leurs patients afin de palier aux problèmes éventuels qu’ils pourraient rencontrer.
Il arrive parfois aux patients de ne pas suivre leur traitement comme il faudrait ou d’oublier les rendez-vous. C’est pourquoi un grand nombre d’établissements de santé se tournent vers des solutions digitales pour améliorer leur suivi des patients.

Face à cette demande, Calmedica a fait le choix de développer un chatbot médical plutôt qu’une application. En effet, les applications demandent aux patients un bon équipement technologique ainsi qu’une phase d’apprentissage, alors que tous savent utiliser le SMS pour communiquer puisque cette technologie est présente sur tous les portables, même les plus vieux.
La technologie SMS nous permet donc de toucher tous les patients, contrairement à une application qui en toucherait une part bien plus réduite.

Ce que le chatbot médical nous permet de proposer

Cette technologie basée sur le SMS nous permet de contacter le patient avec un grand taux d’ouverture, assurant une grande fiabilité dans la réception des messages. Elle nous permet entre autre de :
– Rappeler aux patients la date de leurs rendez-vous.
– Identifier l’état de santé global du patient grâce à des questions simples auxquelles il peut répondre en quelques lettres.
– Vérifier que le patient prend bien son traitement.
– S’adapter aux demandes des établissements grâce à une intelligence artificielle facilement adaptable.
Notre solution SMS vous intéresse et vous voulez en savoir plus ? Visitez notre site pour nous découvrir !

Comment AstraZeneca, Roche et Takeda ont accompagné notre solution

Engagés dans la Coalition innovation santé, AstraZeneca, Roche et Takeda ont décidé de soutenir le déploiement du robot conversationnel auprès des patients malades chroniques atteints de trois pathologies: l’asthme, le cancer du poumon et les maladies inflammatoires chroniques intestinales.

« Pour ces trois maladies qui peuvent avoir des issues critiques, la surveillance par le robot conversationnel ‘Memoquest’ est rassurante et la conception des algorithmes en amont permettra de déclencher une alerte en cas de perte de contrôle ou de risque identifié pour le patient », ont expliqué les trois partenaires de Calmedica dans un communiqué de presse.

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien

facilisis tristique at ante. Curabitur consectetur neque. lectus amet, venenatis, ut ipsum